Modélisation et réalisation

L’outil ASCET-MD prend en charge la spécification de composants de modélisation au niveau physique au moyen de schémas blocs, machines à états, tableaux conditionnels, tableaux booléens ou, à un niveau textuel, par l’utilisation des langages ESDL ou C. L’architecture de modélisation sous-jacente, orienté objet, permet de combiner de façon flexible les composants de modélisation définis au moyen de ces différentes notations et de construire des modèles sur un mode hiérarchique. Une fois qu’ils ont été définis, ces composants de modélisation peuvent être réutilisés au cours de différents projets.

L’utilisation d’un modèle en tant que spécification exécutable, c’est-à-dire comme moyen primordial de capture et de transfert de connaissances, constitue l’avantage fondamental du développement logiciel basé sur des modèles. Du fait que les modèles des logiciels applicatifs pour calculateurs basés sur ASCET servent de source de code exécutable, assurent la documentation de celui-ci et fournissent les dispositifs nécessaires à d’autres étapes du processus, ils permettent de réduire les ambiguïtés de façon très importante. Depuis les toutes premières étapes – c’est-à-dire la création d’un modèle simple représentant des fonctions de calculateur nouvelles, pendant la phase de capture des besoins – jusqu’à la représentation finale du code cible, un modèle ASCET peut être exécuté à n’importe quel moment du processus de développement logiciel. Dès que le logiciel est implémenté sur une cible, il peut être vérifié par rapport au modèle, afin de s’assurer qu’il répond bien aux objectifs qui avaient été fixés durant la phase de conception. En tant que spécifications exécutables, les modèles ASCET facilitent la détection des anomalies en début de processus, lorsqu’elles sont plus faciles et moins coûteuses à corriger.